Boris, l’heure du bilan

shotputparty2012 (8)

Voilà qu’une nouvelle saison s’achève… Que d’émotions durant cette année 2012 !!!

Tout d’abord je voudrais remercier les personnes qui me soutiennent : toute ma famille, mon entraineur Stéphane Szuster ainsi que mes partenaires d’entrainement : Thomas Cuisset, Vivien Batteux, Yann Lance et Domice Drosseau.

La course aux minimas…

Rien n’avait pourtant bien commencé… Atteint d’une pubalgie (inflammation des adducteurs) qui a duré 6 mois, mes entrainements ont vraiment débuté au mois de Février. Les objectifs n’ont pourtant pas changé : me qualifier pour les championnats du Monde juniors à Barcelone en Espagne (minimas : 18m82) et participer aux championnats de France Elite « sénior ».

Première compétition à Abbeville le samedi 12 mai avec le 6kg (poids de ma catégorie). Une  compétition de réglage, sans préparation spécifique… Le concours se déroule très bien avec un 6ème essai à 18m78, à seulement 4 malheureux centimètres des minimas pour les mondiaux ! Les compétitions vont se poursuivre, les entrainements se passent plutôt bien, je vois Stéphane le vendredi et Freddy tout le reste de la semaine. Le « double coaching » n’est pas toujours simple à gérer mais je décide de poursuivre avec cette méthode.

Les interclubs approchent. Quel plaisir d’aller chercher les séniors devant ! Je ne sais pas encore ce que je peux faire comme performance… La préparation physique est loin d’être finie  mais l’envie est là ! Je lance le 7kg260 à peu près 4 séance par an… Résultat de ce premier tour : 16m96. Je suis très content, je ne m’attendais pas du tout à cette performance. Mes entraineurs sont très fiers du travail accompli pour le moment, le travail paye. J’attends le deuxième tour avec impatience… Là, les horaires ne sont pas à mon avantage (9h du matin), mais il faut y aller !!! Encore une surprise, nouveau record : 17m20. Ma qualification pour les championnats de France Élite est officielle !!!!

Les entrainements sont difficiles. Mais grâce à mon club le S.C.Abbeville (pour lequel je travail à temps partiel), je trouve une organisation tout à fait correcte et je gère au mieux mes séances.

1er championnat Élite : le choc !

Premier championnat de France Élite. L’envie de bien faire est énorme, mais derrière ça se cache un stress incroyable !!!! Je rejoins mon deuxième entraineur, Stéphane Szuster, sur Angers (lieu des France Elite). Très vite, il me met à l’aise avec son expérience. La veille de la compétition, nous partons faire une petite séance technique au 6kg. L’entrainement se passe très bien ! Des jets réalisés tout en souplesse qui partent à 19mètres : la technique est en place, une bonne nuit de sommeil et rendez vous demain. Le jour J. Première compétition avec l’Elite nationale. L’organisation est énorme ! A mon habitude, je m’isole très vite pour « rentrer dans ma bulle » : mise en place des écouteurs et la pression monte très vite. Je ne suis pas très à l’aise avec les meilleurs athlètes français, mais en même temps, si je suis là, c’est que j’en fais partie non ?! Début de la compétition, l’échauffement c’est très bien passé même si je suis très tendu. Le premier essai me rassure tout de suite avec 17m30, nouveau record personnel… La machine est véritablement lancée ! Personne ne s’y attendait, même moi. Au 4ième essai, 17m82 : le record de France junior avec l’engin sénior n’est qu’à seulement 10cm (17m92) ! Pour le cinquième essai, je rentre dans le plateau avec une envie terrible, « je peux le faire » !!! Très bonne mise en action, le départ est très bon, je sens ma jambe droite pleine de vitesse, je pose mes deux appuis, je suis en position de force, la position est aussi bonne qu’au départ, je sens que l’éjection est très rapide, le poids est très bien parti… J’attends tout de suite la mesure… L’attente est très longue…… 17m99 NOUVEAU RECORD DE FRANCE !!! J’explose totalement, l’émotion est énorme avec Stéphane, je saute dans ses bras ! C’est inexplicable. L’essai sera remesuré est annoncé à 18m01. Les larmes coulent, je repense à mes entrainements, à ma blessure mais surtout à des proches qui sont partis pendant mon adolescence… Je sais qu’ils sont très fiers de moi tout là-haut et à chaque fois que je lance, je pense très fort à eux.  Cerise sur le gâteau : je prends la troisième place de ces Frances Elites, complétement fou !!! La soirée sera naturellement arrosée… Vive la TEAM PTG !

J’essaie de très vite tourner la page car la saison ne fait que commencer. Mais c’est très compliqué, inconsciemment je prends la grosse tête car beaucoup de personnes m’ont félicité pour ce record de France. Mes entraineurs sont là pour me remettre les pieds sur terre. Quatre jours après, je pars pour deux meetings avec le 6 kg. A Grenoble,  premier essai mordu à… 20m16 ! Je n’en reviens pas, moi qui avais comme objectif de faire 19m ! Malheureusement, les cinq essais suivants sont catastrophiques techniquement. Je termine ma compétition avec 18m68, très déçu. Le lendemain je prends le train, rendez-vous Gare de l’Est avec l’équipe de France pour le meeting international juniors de Manheim. Tout  est réuni pour faire une performance de très haut niveau car je n’ai toujours pas réalisé la performance demandée pour Barcelone. Et c’est pour moi la dernière compétition… Le concours se passe très mal : je termine 6ème avec 18m52. Je rentre en France très déçu par ma performance. Mes entraineurs sont très déçus eux aussi et ne comprennent pas cette contre-performance.

Barcelona

La fédération rendra son verdict deux semaines plus tard : qualification pour les championnats du Monde en poche ! Quel soulagement… Mon objectif est atteint mais maintenant j’ai encore deux semaines pour travailler ma technique. Le déplacement en Espagne est bien sûr organisé avec l’équipe de France. Je suis le seul lanceur de poids. Mais j’ai à mes côtés mes deux entraineurs Freddy Servant et Stéphane Szuster, ainsi que mon Baloo (Thomas Cuisset) et tous mes proches. Bref, tout le monde a fait le déplacement pour moi ! C’est génial ! Hôtel plutôt sympa, kiné, ostéo, grand soleil et surtout le stade Olympique de Barcelona.  Quel bonheur d’être ici avec ma famille et mon entourage sportif !

La compétition ne se déroule pas très bien pour moi. Avec 18m73, je suis certes au niveau de mon record et je termine 18ème de ces mondiaux juniors. Mais aucun regret, je suis très heureux d’avoir partagé ce moment avec tout le monde. Barcelone restera un moment très important car j’ai pris conscience que beaucoup de personnes me suivaient, ils étaient tous derrière moi. Partager des moments comme cela, ça n’a pas de prix. J’espère tout simplement que ça continuera…  Dans la foulée, je deviens pour la première fois champion de France Junior à Lens avec un jet à 19m04, nouveau record personnel !

L’heure du changement

A la suite de cette saison estivale, je prends la décision de quitter mon club formateur pour rejoindre la capitale de l’athlétisme régionale : l’Amiens UC. Je décide également qu’est venu le moment de changer d’entraineur : je stoppe ma collaboration avec Freddy pour rejoindre Stéphane. Une petite semaine de repos et on repart à l’entrainement ! Nous sommes au mois d’aout. Stéphane trouve tout de suite mon point faible : je n’ai aucune condition physique ! Les séances de reprise commencent « dans le dur ». Très vite je « lâche le morceau » et arrête mes séances alors qu’elles ne sont pas finies. La correction fut immédiate avec un test d’endurance et une performance bien médiocre… Steph me remet en place tout de suite, ces propos sont même durs à encaisser mais c’est tout ce que je mérite, ayant très peu travaillé. Je changerai de catégorie au mois de Janvier, je veux donc battre le record de France junior qui est à 20m21. Mon autre objectif est d’amener ma pierre à l’édifice pour aider mon groupe à gagner la coupe de France par équipe. Chose faite au mois d’Octobre, premier titre pour la TEAM PTG et mon nouveau club. Ça commence bien !  Retour aux entrainements. Encore une fois, c’est très éprouvant : je fonctionne en bi-quotidien (2 séances par jour). Le travail sur la condition physique est dur, j’ai du mal à améliorer ma technique mais quelques points sont positifs tout de même.

De record en record

Première compétition en salle le samedi 1er décembre à Amiens, le « Shot Put Party » (soirée spécialement dédiée au lancer du poids). J’y bats mon record avec 19m55, pour une semi reprise c’est très encourageant ! Exactement deux semaines plus tard, je réalise 19m60. Encore 5 centimètres, c’est déjà ca…. 48h plus tard, me voilà à Nogent sur Oise où je décide de lancer le poids sénior car je veux m’amuser un peu avec les membres du groupe. Bonne idée puisque j’améliore le record de France juniors au 7kg260 en salle avec un jet à 17m81 (ancien record 17m40). Je suis content de partager ce moment avec Stéphane et surtout Baloo, qui n’était pas présent lors de mon premier record de France à Angers. Enfin, le 23,  Meeting de Mayenne, dernière chance pour moi de me rapprocher de la ligne des 20 mètres avec le 6kg. Malheureusement, je réalise 19m72. C’est mon record personnel mais l’objectif était de faire au moins 20mètres. Finalement, après discussion avec mon entraineur, je ne suis pas déçu et même très content que la saison se finisse enfin pour moi.

Place au repos maintenant. J’arrête de lancer pendant un mois pour me vider la tête. Je parlerai de mes objectifs pour la saison 2013 dans un prochain article. Merci beaucoup pour votre soutien au quotidien. Le grand sportif est celui qui concrétise ses objectifs, mais pour concrétiser il faut travailler dur. Et pour moi, ce travail n’est possible que parce que des gens me suivent. Merci à vous et vive le PTG !!!

Bobo

0 Commentaires

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Blocage des indésirables par WP-SpamShield

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?