Boris Vain

Nom : VAIN BorisElites 2012 Angers bobo18m01 et steph17m07 (8)

Date de naissance : 11 mars 1993

Club : Amiens
UC

Profession : Lanceur de poids – Pousseur au sein de l’équipe de bobsleigh de Monaco

Mensurations : 1m86 – 112kg

Spécialité : Poids (rotation)

Fiche FFA

 

 

Records Lancersmeeting AUC 2012 (8)

  • Poids 7kg : 18m01 (RF juniors) Classement tous temps : 32ème
  • Poids 6kg  : 19m72 – Classement tous temps : 3ème
  • Poids 5kg : 19m30 – Classement tous temps : 3ème
  • Poids 4kg  : 18m14
  • Disque 1,5kg : 49m85
  • Disque 1.750 kg : 51m16
  • Disque 2kg : 50m30

Records Musculation

  • DC : 180kg
  • Squat complet : 255kg
  • Push press : 140kg
  • Jeté nuque : 170kg
  • Arraché : 140kg (des hanches)
  • Epaulé : 172,5kg (du sol)

Autres

  • Détente horizontale : 3m36
  • Détente verticale : 68cm
  • 3 bonds sans élan : 10m30
  • 5 bonds sans élan : 17m20
  • Elancé arrière 7kg : 20m30

 

INTERVIEW PTG  –  « A la rencontre de BOBO » (2013)

Force est de constater qu’à la TV et dans les médias en général, les lancers sont souvent dans l’ombre des autres disciplines, et les lanceurs français pas forcément sous les feux des projecteurs. Voici donc l’occasion de faire davantage connaissance avec quelques uns d’entre eux. Nos débuts, quantité d’entrainement, bons et mauvais souvenirs, objectifs… apprenez en plus sur les membres du PTG !

 

Avant de commencer, ça vient d’où ce surnom ?

De mes débuts à Abbeville, en minime je crois. Mon 1er entraineur, ainsi que Thomas et Vivien ont commencé à me surnommer ainsi lors de ma 1ère Coupe de France : « Allez Bobo !!! » Depuis, c’est resté.

 

1)  Depuis combien d’années lances-tu ?

Depuis 7 ans.

 

IMG_48942)  A quel âge as-tu donc débuté et dans quelles circonstances ?

J’ai commencé à l’âge de 13 ans au collège Jacques Prévert de Nouvion en Ponthieu (80) grâce à mon professeur d’EPS Freddy Servant.

 

3)  Ton ou tes meilleurs souvenirs d’athlète ?

Mon meilleur souvenir reste mon record de France junior au 7kg lors des championnats de France Élite en 2012 à Angers. De plus, je prends la 3ème place du concours derrière Yves NIARE et Tumatai DAUPHIN.

 

4)  A l’inverse, les pires moments de ta carrière ?

Mon pire souvenir aurait dû être le meilleur… Les Championnats du Monde Juniors à Barcelone en 2012 : très mauvais concours et impossible de rentrer dedans,  c’était la première fois pour moi que l’adrénaline ne montait pas.

 

5)  Ton moment préféré dans la saison ?

Les interclubs ! Cela me permet de remercier mon club pour tout ce qu’il m’apporte et de faire une compétition dans un esprit festif.

 

6)  Quel est ton rythme d’entrainement hebdomadaire ?

Je m’entraîne en bi-quotidien,  c’est à dire 2x par jour du lundi au vendredi. Cela me permet de prendre le temps de faire mes séances, de pouvoir faire de la quantité tout en faisant de la qualité. La plupart du temps c’est très dur car je passe les 3/4 de mon temps au stade la tête dans le guidon.

 

7)  Actuellement, quel est ton moteur ? Ce qui te pousse à te rendre à l’entrainement… ?

Ce qui me motive, ce sont les performances des autres. Pourquoi eux et pas moi ? En France, quand un étranger fait une grosse performance c’est forcément qu’il se dope… Peut-être. Mais pourquoi ne pas essayer de prouver qu’on peut le faire sans dopage ? Mais c’est aussi de prouver à ceux qui veulent me battre que c’est impossible ! Je ne suis jamais content quand un ami lanceur me bat,  pour moi faire du sport amicalement n’existe pas. L’expression  » le but c’est de participer  » est juste une excuse pour ne pas accepter la défaite.

 

8)  Une fois sur le stade, le type de séance que tu préfères, et inversement, que tu rechignes à faire ?

J’aime la plupart des séances hormis le foncier. Par exemple, les 10x100m ou des grosses PPG me rendent fou !

 

9)  Dans le même registre, quels sont tes points forts et tes points faibles par rapport au bobo interclubs 2015lancer ?

Je pense que ma 1ère qualité est aussi mon défaut. Je suis très explosif et ne pas prends le temps de faire les choses. Quand je lance, je vais très vite, mais tout en même temps ! Ce qui fait qu’en rotation, je n’ai jamais ressenti d’étirement…

 

10)  Comment abordes-tu une compétition majeure ? (rituel, état mental, prépa terminale…)

J’aborde mes compétitions importantes comme si j’allais à la guerre ! Dès le début de semaine précédant la compétition, je commence à rentrer dans un état second… Je déteste qu’on me parle,  je veux être seul, seul face à moi-même,  comme en compétition.

 

11)  Qu’est ce qui peut te perturber sérieusement dans un concours ?

Rien ne me perturbe en compétition,  je suis dans ma bulle. Cependant, des choses vont m’énerver, et je suis à la recherche de ce qui ça m’énerver ! Un ami qui vient me parler pendant un concours ça me rend fou, et j’aime ça !

 

12)  La chose dont tu ne peux te passer en compétition ?

En compétition, je ne peux pas me passer de mes chaussures de lancer et… de gagner !

 

13)  Que t’apporte (ou t’a apporté) le groupe personnellement ?

Le groupe m’a apporté beaucoup de choses au niveau de mon comportement. Je suis toujours dans l’extrême et la Team m’apprend à me calmer et savoir poser les choses avant d’agir. Les gars m’aident aussi beaucoup dans ma vie quotidienne : je suis sportif de haut niveau et je ne fais que ça. Je suis donc un peu en dehors de la réalité et ils sont toujours là pour me remettre les pieds sur terre.

 

14)  Quels sont tes objectifs à plus ou moins long terme ?

Mon objectif à long terme a beaucoup changé depuis la fin d’année 2012. A ce moment, il n’y avait que le poids. Mais on m’a proposé de faire des tests avec l’équipe nationale du Bobsleigh Monégasque. J’ai réussi ces tests et désormais je fais partis de cette équipe. Pour une fois, je ne veux pas précipiter les choses… c’est donc pour cela que je ne peux pas vous parler de mes objectifs pour l’instant.

 

15)  Pour conclure, que peut-on te souhaiter avant la fin de ta carrière ?

De faire les Jeux Olympiques d’été et d’hiver ! Je pense que les deux sont possibles mais ça risque d’être compliqué. Je crois d’ailleurs que personne ne l’a jamais fait dans ma spécialité…

 

Quelques records en vidéo :


https://www.youtube.com/watch?feature=player_detailpage&v=TUGwOO1F1HE

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?