Passer de la translation à la rotation en 8 minutes !

10573_bigDifficile de démarrer cet article et d’aborder ce sujet sans rendre hommage à Yves NIARE. Lui qui a ouvert la « brèche » de la rotation dans l’hexagone. Lui qui s’est fait le précurseur du passage de la translation à la rotation, avec le succès qu’on lui connait. Sa reconversion a inspiré bon nombre de lanceurs français, dont le coach ! En effet, c’est suite à une blessure au genou droit, que Stéphane décida de se « convertir » lui aussi au spin. Étrange coïncidence, c’est le même genou qui allait orienter la suite de ma carrière…

Une question que beaucoup de lanceurs de poids se sont posés, se posent et se poseront encore : faut-il passer à la rotation ? Simple effet de mode ou réel avantage ? Personnellement, la question ne se posait plus. Suite à la fissure de mon ménisque externe droit, seule la technique en rotation pouvait me laisser une chance de poursuivre le lancer de poids. Après plus de 2 ans de travail acharné en translation, il fallait une nouvelle fois tout remettre à plat ! Faisant entièrement confiance à BIGZU, je le laissais donc orienter mes séances et les axes techniques tout en partant de mon côté à la recherche de nouvelles sensations.

L’heure est donc venue de revenir sur ma première année de rotation sous la houlette du coach Szuster. Une saison fort instructive, avec des hauts et des bas, ponctuée par des performances encourageantes mais néanmoins frustrantes (lorsqu’on lance à 15m50 en pivot à l’échauffement, difficile de se contenter d’un petit 16m à l’issue du concours…). Mais chaque chose en son temps. Comme dit le coach : « 16m dès la 1ère saison avec des barres de cadets, c’est un bon début ».

Voici donc la dernière vidéo de la saison : un an d’entrainement et de compétitions résumé en un peu plus de 8min. Ou 12 mois de travail, de prises de tête, d’alternance de progression et de régression pour passer, au final, de 14m36 en septembre 2012 à 16m14 fin juin 2013. Une année de découverte passionnante et un genou un peu gonflé mais qui tient le coup et en redemande ! Le coach m’a déjà prévenu :  » La saison qui arrive sera différente : les axes de travail seront plus simples mais nettement plus exigeants. » Le ton est donné.

Ce clip est un témoignage pour les passionnés de lancer et tous ceux qui souhaitent échanger sur le sujet. Steph m’a encouragé à partager mon expérience et notre approche technique. Précisons juste que celle-ci correspond à mon profil et mes capacités du moment. Elle ne constituent pas forcément un exemple à suivre et encore moins une vison dogmatique du lancer. Toute remarque constructive est donc la bienvenue 😉

Baloo

0 Commentaires

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Blocage des indésirables par WP-SpamShield

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?